La havane l'envoutante            

2 jours et 2 nuits au coeur de la Havane

Dans le cadre d'une croisière dans les Caraïbes,

nous attérissons pour 2 jours a La Havane.

Première impression...

En descendant de l'avion,

 à l'aéroport Intenational San José Marti le mot qui me vient a l'esprit est, désuétude.

Un aéroport international si calme,

ça fait tout drole pour nous francais,

habitués a avoir la presse RELAY et la boulagerie CHEZ PAUL

ouverte quasiment a toute heure.

Direction le bus qui nous fait traverser la ville très peu éclairée...

Le bateau, Msc armonia

Les formalités d'entrées....

Un sandwich a la cafétéria et il est déja 4 heures du matin heure locale...

la journée de demain va etre longue alors dodo...

 

 

Apres une courte nuit,

et un petit déjeuner d'un apport calorique a faire vriller une diététicienne,

La Havane nous voila:

Soleil radieux en novembre hihaaaaa!!

2 minutes de marche et nous tombons directement sur la place de la cathédrale.

 

Superbe place pavée de la vieille Havane,

la cathédrale de San Christobal mérite un coup d'oeil a l'intèrieur.

 

 

Nous sommes en plein coeur du quartier touristique.

(classé au patrimoine mondial de l'UNESCO)

Nous en profitons pour déambuler dans les rues,

fraîchement rénovées...

La place des Armes et ses bouquinistes...

Les boutiques de tableaux et de magnets,

les ruelles colorées...

Et la petite pause à la fameuse Bodeguida del medio,

bar mythique créé en 1942 et QG d'Ernest Heminguay.

Il y a foule,

 On arrive quand meme à se trouver un petit coin de bar,

pour déguster notre premier (d'une longue série) mojito cubain

Revigorés par la petite pause

il est temps de s'attaquer à la non moins mythique,

promenade en bord de mer

Le Malecon.

 

La place des armes et ses bouquinistes

La bodeguita del medio

Le Malecon...

Avenue emblématique,

Longue de 8 kilomètres elle longe le littoral d'un bout à l'autre de la ville.

 Lieu de rendez-vous des Cubains,

on y croise

Ici un pêcheur solitaire,

Là,

un groupe d'écoliers en uniforme, rigolards et criards.

 

Ou bien des amoureux se bécotant,

Seuls au monde...

Nous ne l'avons pas longé jusqu'a la fin,

mais assez pour découvrir,

au gré de la ballade...

 

la forteresse de la Royale force,

suivie d'un alignement de batisses,

toutes plus grandioses les unes que les autres.

Dans un état de délabrement avancé,

Des colonnes, des portiques, des arcades...

 

un déballage de splendeurs architecturales passées,

combiné a un flot continu d'anciennes voiture américaines des années 50

et nous voila plongé en plein coeur de Cuba.

 

C'est beau...

ca vibre!

 

Je crois que c'est a ce moment là qu'on se met a aimer la Havane,

A capter l'essence de cette ville emblématique et riche en histoire.

Le malecon démarre du coté riche (tout est relatif)

et petit a petit s'appauvrit, se décrepit,

la vraie Havane se révele....

 

Direction le centre de la ville,

là ou vivent aussi les Cubains.

 

Les épiceries sont très peu approvisionnées,

quelques étagères,

2 sacs de farine,

des oeufs,

2, 3, morceaux de viandes (les tickets d'approvisionnement sont toujours d'actualité ).

 

Carrefour market est trèèèèsssss loin!!

Au détour d'une rue,

une queue d'une dizaine de personnes sur le trottoir,

nous sommes devant une pharmacie...

Clou de l'aprés midi sur une place,

une foule de Cubains,

tous avec un téléphone ou une tablette à la main...

 

C'est vrai que l'on a vu personne avec un téléphone depuis ce matin...

Nous sommes a l'un des points wi-fi de la ville!

Il n'en existe pour le moment que quelques uns.

Payant.

Quelques personnes viennent tenter de nous vendre des cartes d'accés.

Et là,

 

Nous Francais,

pour qui râler fait partie des moeurs,

ça remet les idées en place.

Comme quoi découvrir de nouveaux horizons permet a chaque fois,

une nouvelle piqure de rappel.

 

Ailleurs des gens vivent autrement...

Les mêmes qui vous sourient,

éclatent de rire, dansent, s'engueulent...

bref vivent!!

 

Tout ça sans notre confort quotidien,

sans la libèrté de voyager,

de manger ce qu'on veut quand on veut,

de claquer 100 euros juste parce qu'il nous manquent des escarpins bleu cobalt...

 

Une première journée riche en émotion et en découverte.

 

Vivement demain.

le capitole...en travaux.

17 heures,

direction le bateau,

se doucher, manger...

Et nous repartirons découvrir la vieille ville de nuit.

 

Une soirée avec Ernest.

 

Et oui!!!

Pauvre touristes que nous sommes,

c'est de nouveau au fameux bar d'Ernest Heminguay que nous avons passé la soirée.

 

Il faut dire qu'il se situe à 10 mn à pied du bateau. Aprés nos 16 km à pied de la journée

je ne me voyais pas partir à l'autre bout de la ville.

Arrivés sur place,

c'est plus calme qu'en journée,

plus authentique aussi.

Moins de touristes,

plus de locaux.

1 mojito, 2 mojitos,

nous sympatisons avec une Argentine venue voir son ami Cubain.

Le rhum aidant on se comprend nickel?

malgré la barrière de la langue.

On fait des selfies, on trique, on danse...

 

Une bien jolie soirée,

en compagnie d'inconnus devenus nos amis le temps d'une nuit a la Havane.

 

 

 

 

Demain nous partirons voir l'autre côté de la ville mais lâ il est temps d'aller se coucher.

 

 

Table des matières

   "Mes voyages" 

     " Le salon"

     "Mes photos"

         Où me trouver :

L'atelier by Lucie

81 bis boulevard de la meditérannée

31270 Frouzins

Téléphone 05 61 72 23 95

e mail laissesluciefaire@gmail.com

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
L'atelier by Lucie