Récit d'une semaine au fil du Nil sur le Lady Carol.

 

Ha l'Egypte, par ou commencer?

Déja, par le avant, et surtout par l'incompréhension des personnes en France quand j'annonce que j'ai choisi cette destination pour les vacances.

-Holala mais tu vas là bas, fais gaffe!

-Essayes de rentrer entière

-C'est pas des terroristes dans ce pays?...parmi tant d'autres.

Et oui, l'Egypte a plus ou moins rouvert ses portes aux touristes Français il y'a à peu près 1an, oui sur les bateaux de croisière, des hommes armés veillent, oui les check point sont nombreux.

Mais l'Egypte c'est aussi 6000 ans d'histoire, des temples et une mer d'une beauté a couper le souffle et des habitants fiers et respectueux.

Le Nil a quelque chose de mystique, les couchés de soleil une luminositée unique et ce peuple une envie de faire vivre leur pays incroyable.

 

Jour 1 france louxor

 

Roissy 16h00, dans 8h je foulerais le sol de Louxor, aprés une escale au Caire.

L'arrivée en terre pharaonique est plutôt folklorique.

Aprés 8 heures de voyage je rêve en bonne fumeuse que je suis (bouuuuhhhh pas bien), d'une clope.

Il est minuit passé j'arrive à la sortie du hall d'aeroport et là le choc!

Des dizaines d'hommes,tous habillés en jalabiya l'habit traditionnel, sont aglutinés devant les vitres en fixant l'européenne blonde que je suis.

Je me sens le poisson rouge d'une boutique amazonie un samedi aprem et décide que mon besoin de nicotine n'est plus si pressant.

Demi tour pour rejoindre le groupe, ma mini rebellion au voyage organisé aura duré en tout et pour tout 5mn.

C'est la première d'une longue serie d'envie d'aller voir ce pays sans avoir à suivre un drapeau écrit FRAM et le début de quelques situations plus ou moins cocasses.

 

02h00 arivée sur le bateau Lady Carol, classé 5 étoiles version Egypte.

J'avais lu pas mal d'avis sur les forums pas vraiment reluisants, et bien c'est tout le contraire.

Le navire est typiquement Egyptien.

Tout les navires de croisières, ormis les felouques ont été conçuent de la même façon, seule la déco change ( Et encore y ont du avoir un prix de gros sur la moquette verte sur le pont parce que celle çi elle est omniprésente quel que soit le bateau).

Oui c'est pas moderne, oui il y'a des choses a revoir niveau finition mais les chambres sont propres, la baie vitrée immense, avec vu sur le nil (ha bon...), les repas sont bons et le personnel est prêt a tout pour te rendre service.

Il se dégage une atmosphère hyper conviviale, les guides boivent un verre ou fument une chicha après le service avec les vacanciers, tout le monde se connait, la disco du soir est une joyeuse colonie de vacances pour adultes.

Et pourtant je partais avec de gros à prioris.

Je n'étais jamais partie en voyage organisé et le delire aquagym danse de l'été ne me faisait pas rêver.

 

Jour 2 louxor Esna

 

Aprés une très courte nuit le télephone sonne a 6h00 direction le temple de Karnak histoire de nous mettre dans le bain direct.

Une claque, que dis je, une patate dans la face.

L'allée des sphinx est superbe le truc c'est qu'en entrant on n'imagine pas que ça puisse être aussi grandiose.

Comment l'être humain, 3000 ans avant Jésus Christ a t'il pu batîr de ses propres main un tel chef d'oeuvre.

134 colonnes, couvertes de hieroglyphes, représentant les 134 enfant qu'eu Ramsés au cours de sa vie.

Milat, homme passionné et passionnant est notre guide pour la semaine, fort d'un long cursus d'études en Egyptologie au Caire, il est aussi un excellent conteur plein d'humour et d'anecdotes qui permettent de faire vivre ces personnages ( toutankamon, ramses, nefertiti et toute la clique)

Je passerais sur toute l'histoire du temple, certains sites le font très bien et puis il y'a trop à dire...

Aprés cette immersion chez les pharaons nous voilà, à 13 heures de retour sur le bateau afin de commencer enfin cette fameuse descente du nil qui nous amenera dans 3 jours jusqu'à Assouan.

Premier repas buffet, n'en déplaise aux grincheux des forum, c'est bon!

Ce n'est pas de la grande cuisine mais il y'a du choix, des petites nouveautés tous les jours et un personnel qui se met en 4 pour que tout soit parfait.

14h00 le bateau entame sa lente avancée vers Edfou et la magie opère...

On change d'époque, on imagine la vie que furent ses rivent il y a des milliers d'années.

Et aujourd'hui!

Içi des enfants se baignent, la un troupeau de zébu et un groupe de femmes toutes de noir vêtues, lavent le linge en discutant...

Les eaux du nil, les palmeraies alternant avec les minarets lançant l'appel à la prière au loin et le désert en 3 ème plan. Rarement la vue d'un paysage ne m'a procuré une telle emotion.

Allez fini la sequence beauté du Nil on est chez FRAM!

Petite reunion pour nous expliquer ce que nous allons voir.

Je fais la ouf en bonne touriste que je suis, a être dans le délire frammissima je prends le pack d'excursion.

Là y manque rien, ballade en calèche, en felouque, Abou simbel, barrage d'assouan, village nubien...allez hop j'y suis j'veux rien louper j'crache les livres et c'est partie pour une semaine intensive.

Une grande première ça aussi, moi qui me suis toujours debrouillée quel que soit le pays pour rôder toute seule.

Mais là j'avoue l'Egypte m'effraie un peu et vu la connexion de merde sur le bateau dur dur de trouver un uber, réserver un temple ou faire une map.

 

 

Temple de Karnak en image

Milieu de soirée nous avons accosté à Edfou.

Aprés un repas animé et une soirée disco sur le pont encore plus animée, 2 ème tentative d'indépendance, cette fois çi reussie.

On décide avec un couple rencontré sur le bateau d'aller se ballader dans la ville.

C'est comme ça que l'on fini notre soirée a fumer une chicha à la terrasse du café d'Ali dit Ali baba qui tente d'abord de nous escroquer en nous vendant 4 chichas à prix d'or pour 4 et qui fini aprés marchandage par nous enlever 2 chichas, diviser le prix par 3 et s'installer avec nous pour une grande discussion arabico english qui dure des heures.

2H00 du mat, on dort quand dans ce pays!

Visiblement pas encore, le journée de demain s'annonce encore plus chargée que celle çi.

" tusbih ealaa khayr 'iilaa alghad inchall'a"

Edfou by night Edfou by night

Jour 3 Edfou-Kom Ombo

He he c'est jour de fête, aujourd'hui c'est grasse mat...monsieur Abou ne fait sonner son téléphone qu'a 7h00.

Direction le temple d'Horus en calèche.

On traverse la ville...

Les Egyptiens vivent tôt, le soleil se lève en septembre à 5h30 pour se coucher à 18h00.

A 8 heures la chaleur est encore agréable, ça ne va pas durer...

Les boutiques sont dejà ouvertes, les femmes voilées pour la plupart font leurs emplettes, une carriole pilotée par un homme agé tente de se frayer un chemin parmi les minis bus bondés, les enfants pieds nus qui traversent, les calèches et les trottoir defoncés.

C'est un immense bordel c'est vivant c'est génial.

 

 

 

Et ce temple d'Horus...au risque de me répéter, superbe!

La façade, totalement différente du temple de Karnak est hallucinante.

A l'intèrieur les couleurs sont tellement bien conservées que ça en est irreel.

On apprend par Millat que ce temple a été totalement recouvert par une tempête de sables et redécouvert par un archeologue Francais qui a passé 20 ans de sa vie dessus.

Quand on voit la taille de l'édifice c'est c'est à peine croyable.

Au retour je tombe sur Ali baba, mon pote de la veille qui ne manque pas m'offrir un foulard et m'embarquer dans sa boutique de souvenirs.

15 mn de négociations plus tard me voilà l'heureuse détentrice d'une djellaba, un magnet et un scarabée de la chance.

Une accolade doublée d'une photo avec Ali et retour sur mon hôtel flottant, pour une nouvelle aprés-midi de navigation qui nous mènera au temple de Kom-Ombo à la nuit tombée.

Temple d'horus en image

Kom Ombo by night

 

La nuit se couche a 18h00. c'est très bizarre d'avoir chaud toute le journée mais un soleil qui commence dejà à décliner vers 17h00.

Milat nous régale, encore une fois d'anecdotes croustillantes sur la vie de ses ancêtres.

Il y'a par exemple 4000 ans les tests de grossesse existaient déjà, et oui.

Les futures mamans urinaient dans des flacons de graines de blé et d'orge si le blé poussait c'était un garçon si c'était l'orge c'était une fille.

De fresques en fresques, le quotidien des pharaons defilent devant nos yeux à la lumiere des spots savamment installés qui donnent à l'endroit une athmosphère quasi mystique.

Petit détour par la visite du musée des crocodiles momifiés, bof bof le tour est vite fait.

Passage obligatoire par un des innombrable marché que nous traversons au son des "allez les bleus", "he la gazelle", "habibi comment ça va", "a l'aise Blaise".

Relous mais toujours souriants, les Egyptiens ont çe harcelement facile qui déplait tant aux Européens mais ça fait partie du folklore et on se prête au jeu.

Ce soir c'est au lit tôt, le rythme intense a eu raison de mon envie de disco sur le pont supèrieur.

 

Kom Ombo en image

coucher de soleil sur Assouan

Jour 4 Assouan

Aprés 3 journées plongée dans l'Egypte antique on revient au modernisme avec la visite ce matin du célèbre barrage d'Assouan.

Le temps du trajet, Milat nous parle de la vie quotidienne des Egyptiens aujourd'hui.

Du printemps arabe et de la menace terroriste qui ont tellement chamboulé le pays depuis 2011.

L'Egyptien est fier de ses racines, l'Egyptien est censé et surtout depuis des années l'Egyptien a traversé des pèriodes et des épreuves inimaginables.

Revenons passer nos vacances en Egypte, car en plus d'être un peuple acceuillant l'Egyptien a besoin plus que jamais de cette ressource qu'est pour lui le tourisme.

Il m'est arrivé de rencontrer des fillettes qui me voyant avaient le visage illumineés et les yeux qui pétillent.

Les Européens et plus encore les blondes aux yeux bleus comme moi ne sont plus monnaie courante dans les coins reculés et il faut que ça change.

Nés aprés 2011 ces enfants là n'ont pas connu la grande pèriode du tourisme de masse des années 2000 et les amas de bateaux sur la vallée du Nil.

Certains operateurs ont repris du service mais l'on croise encore au cours du voyage pas mal de navires à l'abandon, vestige d'une époque pas si lointaine ou le monde entier venait visiter ce merveilleux pays qu'est l'Egypte.

Mais revenons au barrage et sa vue imprenable sur le lac nasser, ce n'était pas forcément la visite qui me tenait le plus à coeur mais comme j'ai fais la dingue avec mon pack d'excurssion bon ben j'y suis quoi.

Et ça vaut d'aller y faire un tour.

C'est immense et c'est l'occasion de voir enfin ce fameux lac Nasser, seul endroit d'Egypte ou il y'a encore de nos jours des crocodiles du Nil car dans le nil il n'y en a plus.

Cherches l'erreur...

 

Les rives du Nil et le barrage d'Assouan

Apres cette ballade matinale, voyage organisée oblige on a droit a la petite visite au magasin d'huiles essentielles et en bonne consommatrice que je suis ben j'achète!

Je suis pas sure d'avoir eu le meilleur produit au meilleur prix mais il faut quand même souligner que niveau commerce ils sont forts il sont même très forts ces Egyptiens.

Et puis tant pis c'est les vacances.

On continue la journée avec une ballade en petit bateau qui nous permet de longer le mythique hôtel "Old cataract",celui là même ou Agatha Christie écrivit "Mort sur le Nil", et ou Mitterrand avait ses habitudes.

l'île Elephantine et le marché aux dromadaires, on termine par une escale dans un village nubien.

C'est coloré et typique.

 

La suite, c'est içi...

Envie de voyager ailleurs?

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
L'atelier by Lucie