Berlin la roots.

Fevrier!

Temps gris, humeur maussade, comme une envie d'aller trainer, je sais pas ou ni avec qui changer d'air en attendant le printemps.

Un petit tour sur Google manière de checker les destinations pas trop chère, l'appel à un ami et c'est décidé ce sera la cpitale Allemande le week end du 8 Fevrier.

Ryanair 26 euros l'aller retour par personne, à ce tarif là faut pas réflechir faut cliquer.

C'est comme ça que nous voilà un vendredi aprés midi à l'aeroport de Blagnac prêts à s'envoler pour 2 jours et 3 nuits à Berlin.

 

 

Jour 1

15h30 arrivée à l'aéroport de Berlin.

a peine sorti, des stands de bretzels et de saucisses au curry içi et là.

Pas de doutes on est bein en Allemagne.

Tout est bien indiqué, nous prenons le train direction le centre ville et notre Hôtel, réservé sur booking qui se trouve à 2 pas de la gare centrale.

Belle surprise, que la façade de L'hôtel AMANO grand central.

En plus d'être idealement placé, à 1 rue de l'arrivée des trains, tramways et bus, l'endroit est classe, propre et la déco soignée.

La chambre est plûtot petite mais il ne manque rien et la propreté est aussi de la partie.

On va être bien pour 3 jours içi.

 

 

La nuit commence à tomber mais tant pis l'envie de découvrir la ville est la plus forte malgré la fatigue.

On part donc errer au gré des rues, tentant de savoir si nous sommes à l'est ou a l'ouest de la ville.

Ce mur me fascine, la sombre histoire de l'Allemagne, qui date d'il n'y a pas si longtemps rendent cette virée étrange.

Comment vivaient les gens à cette époque, comment on survit à tant d'horreurs.

Marcher dans ces rues, sur des lieux chargés d'histoire me serre le coeur.

Nous tombons sur le mémorial aux juifs assassinés d'Europe.

Drôle d'endroit, fait de blocs de beton de tailles différentes, la nuit tombée donne une athmosphère encore plus particulière et solennel aux lieux.

Nous déambulons entre les blocs, c'est sombre c'est oppressant, la ballade est vraiment particulière et se doit d'être faite.

En suivant un petit tour par la célèbre porte de brandebourg située à 5mn à pieds de là, une virée au mall of Berlin, centre commercial super agréable rassemblant toutes les enseignes connus.

Et enfin pause pause biére sur une des nombreuses terrasse du centre commercial parce que bon on est en Allemagne quand même.

il est 19h on est claqués, ce soir ce sera petit repas au restaurant de l'hôtel et au lit tôt histoire d'être opérationnels pour la journée de demain qui s'annonce chargée.

 

Berlin jour 2

Direction checkpoint charlie, légendaire poste frontière .

Considéré actuellement comme piège a touriste en mode disneyland de la guerre froide avec faux panneaux " Vous quittez le territoire Américain", ou étudiants déguisés en soldat, accessoire indipensable à selfie, l'endroit n'en reste pas moins un vrai lieu symbolique, temoin d'une époque de notre histoire.

On est arrivés tôt, il n'y avait personne, même pas les monsieurs selfies et c'était top.

Les boutiques de souvenirs autour ouvraient à peine, on a pu déambuler seul au milieu des bouts de murs vendus au poids, des magnet et des cartes postales.

Aprés cette petite virée nous partons en direction de la topographie des horreurs, musée gratuit et trés intéressant.

Une belle brochette de psychopathe alignés au gré des photos.

Des scènes de vie ou plutôt de morts qui soulevent le ventre et font réflechir au niveau de cruauté de l'être humain...

Prendre l'audioguide en français sous peine de ne rien comprendre.

Tout est en Allemand ou en Anglais.

 

Checkpoint charlie Checkpoint charlie

Bouts de murs...au poids

... 

vue du mur depuis la topologie de la terreur vue du mur depuis la topologie de la terreur

Aprés cette visite encore une fois riche en emotions et pas les plus joyeuses, decidément Berlin c'est quand même une sacré claque dans le museau historiquement parlant, mais pas que.

La capitale Allemande c'est aussi le street art, une atmosphere roots, des boutiques et de la bouffe alors un peu de legèreté dans ce monde de brute et go pour une petite session tag et artistes en tout genre.

Et quel meilleure façon de trainer la ville en long en large et en travers... le métro bien sur parce que vu les distances entre chaque point d'interêt, a moins d'être entrainer a la forrest gump c'est mission impossible.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
L'atelier by Lucie