La curiosité est un joli défaut...

Que celui ou celle qui n'a pas, à un retour d'escapade, senti ce changement, cette sentation qu'il y a un avant et un après voyage lève la main.

Ca s'appelle tomber dans la marmitte compulso-découverte.e?

 

Tu pars une fois...

Pas loin, genre, t'es à Toulouse, tu décides d'aller visiter Carcassonne.

Là tu passes une journée géniale.

Entre emerveillement, soif d'en apprendre plus sur le lieux et mode appareil photo du smathphone enclenché.

Tu rentres chez toi, tu surfes un peu sur internet, tu tombes sur une promo pour un week-end à Madrid, Londres ou ailleurs.

 

Ca te gratte ça te chatouille...tu traines sur les blogs et sur les sites de voyages, tu rêves, tu vends tout! Tamère, ta grand-mère, ta dignité!,t'économises.

Tu repars, tu rekiffes, et là tu bascules...du côté obscur de la force des addict aux voyages...heu je m'égare là un peu.

 

Parce que ça fait un bien fou de changer d'air.

Parce que le métro boulot dodo plutôt rassurant ça te mange les neurones à la longues.

Parce que, d'avoir toujours un projet d'ailleurs en cours ça te met une patate dingue le matin en te levant, tu travailles dans la joie et la bonne humeur, et le soir au lieu de compter les moutons tu comptes les dodos qui te séparent de ta prochaine aventure.

 

 

 

 

Ca s'apparente à de la méditation.

 

Et oui quand tu médites, ce qui au dire de tout les spécialistes a tout bon.

Ton esprit est apaisé, tu te concentres sur des paysages reposants, tu ne penses plus aux tourments du quotidien, ta respiration ralentie...

T'as vraiment l'impression aprés, d'avoir mis un bon coup de swiffer dans le cerveau et d'être en canne pour repartir à tes activités pleine bonnes énergies.(Bon candy crush aussi y parait que ca s'apparente a de la méditation...Mais ça c'est une autre histoire.)

Maintenant tu remplaces le mot méditer par voyager et tu relis la phrase...

 

Alors, alors, alors??

 

Ca ouvre l'esprit

 

Et oui ma petite dame, pendant que tu penses ou que tu vis ton voyage t'as pas le temps de dire du mal du voisin mouhaha.

Plus sèrieusement, partir permet aussi de revenir et de voir.

Ta vie, ton gouvernement, les dépenses de ta mairie pour le dernier rond point et la gelée royale qui n'est plus rembousée par la sécu, d'un autre oeil.

Soit, rien n'est parfait.

Soit on vie une drôle d'époque, mais prendre en pleine face les conditions sanitaires, le nombre de SDF, le prix d'une appendicite, ou la gueule des trottoirs dans certains pays, permet de remettre les idées en place et de voir les choses bien différement.

 

Ca permet de rester passionné

 

Vivre sans passion ça doit quand même être sacrément chiant non?

La bonne nouvelle c'est que quand tu voyages, tu veux toujours en savoir plus.

 

Là un chateau:

Mortel, j'aimerais bien savoir qui a vécu, qui est mort et dans quelle condition içi.

 

Içi une halte dans un bar:

Mais c'est qui ces gens en photo sur le mur, les propriétaires?

What???? des membres de la mafia coupable d'avoir fait commerce d'alcool pendant la prohibition...et d'avoir organisé des pokers clandestins.

Mais c'est génial...

Du coup, tu veux tout savoir sur le quotidien d'une époque désormais révolue.

"Allez sers moi ton meilleur rhum tavernier et racontes moi..."

 

Voilà tout çe que ça procure une nouvelle destination ça crée de la magie et ça donne envie d'en apprendre toujours plus.

La bonne nouvelle c'est qu'une vie ne suffira pas pour tout voir, il y aura toujours à découvrir, la mauvaise c'est qu'on va tous mourrir.

 

Alors convaincu ? On embarque...

L'Europe

Barcelone la pittoresque

Madrid la chaleureuse

Salou la balnéaire

Toulouse l'occitane

Rome l'éternelle

La rochelle la maritime(en préparation)

Londres la rock n'roll

Les caraibes

Havana l'endiablée

Cozumel l'hidylique(en préparation)

Montego bay la jamaicaine

Les Iles caimans les coralliennes

La croisiere s'amuse t'elle?

L'Espagne 

 

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
L'atelier by Lucie